Les jeunes, les écrans et le Covid19 : c’est le beau programme du Safer Internet Day 2021, la journée mondiale pour un Internet meilleur qui débute ce lundi 8 février pour un mois.

S’inscrivant cette année dans un contexte inédit, l’édition du Safer Internet Day 2021 a pour vocation d’interpeller les familles, les enseignants, les éducateurs et les professionnels du numérique et de la protection des mineurs sur l’évolution des comportements des jeunes en ligne. Le thème choisi, « Usages du numérique et des écrans : accompagner les jeunes à l’heure de la Covid-19 », est l’occasion de sensibiliser aux problématiques du confinement et à la forte croissance des usages du numérique dans cette période compliquée en proposant de nombreuses ressources et outils pour accompagner les jeunes.

Le 8 février, la conférence de lancement de l’événement gratuite en ligne, relayée notamment par le Ministère de l’Education Nationale, donne des pistes pour aider les parents à mieux accompagner leurs enfants sur les réseaux sociaux

Des fiches conseils pour les parents et des quiz sont également mises à disposition sur trois thématiques : l’hyperconnexion, les réseaux sociaux et les fake news. Une application gratuite, FamiNum, est aussi disponible pour accompagner les familles dans la mise en place de bonnes pratiques numériques à la maison. Enfin, un nouveau guide a été réalisé à destination des 7-12 ans et de leurs familles, en partenariat avec Astrapi et Bayam. Il est disponible en téléchargement gratuit sur le site Internet Sans Crainte, envoyé aux établissements scolaires pour le Safer Internet Day et diffusé par Bayard sur ses sites, réseaux sociaux et newsletters.

Des ressources spécifiques sont également proposées aux enseignants avec des kits ateliers de sensibilisation pour les élèves du primaire au collège.

Initié en 2004, le Safer Internet Day est désormais déployé dans 150 pays. En France, il est coordonné par le Safer Internet France qui comprend trois lignes d’actions : le programme Internet Sans Crainte opéré par la société Tralalere, le numéro vert national Net Ecoute de conseil et d’assistance aux jeunes victimes et aux parents géré par l’Association e-Enfance, et la plateforme de signalement de contenus illicites en ligne PointDeContact.net.

Le Safer Internet Day 2021 est également l’occasion de nombreuses études sur les enfants et le numérique.

Internet Sans Crainte dévoile les résultats d’une enquête menée par des chercheuses de l’Université Jean Moulin de Lyon et de l’Université de Paris 8 qui montre que la consommation d’écrans chez les enfants et les adolescents a largement augmenté, avec un niveau moyen d’exposition quotidien de 7h16. Les principaux usages quotidiens des écrans par les 6-12 ans pendant le confinement de mars concernaient des usages récréatifs (2h52), scolaires et éducatifs (1h57), de socialisation (1h15) et de consultation d’information (1h30). Les applications mobiles de communication comme WhatsApp ont largement dominé les échanges (62% y ont eu recours de manière très fréquente). En parallèle, les dérives d’Internet ont également augmenté ; la plateforme Net Ecoute a ainsi enregistré pendant cette période une augmentation de 30% de ses sollicitations, générant deux fois plus de signalements de cyberharcèlement.

TikTok et l’Association e-Enfance rendent publique une étude sur les Millennials et le numérique en 2020, ainsi que leur connaissance des outils de sécurité et de protection de la vie privée.

Sans surprise, trois Millennials sur quatre (74%) affirment que la crise sanitaire les a éloignés de leurs proches, que ce soit des membres de leur famille ou des amis. Pour deux tiers d’entre eux (65%), les plateformes numériques ont constitué un véritable rempart, permettant de réduire cette distance. Pour 78% des sondés, les plateformes numériques sont un canal privilégié pour entretenir le lien social grâce à leur service de messagerie, et à 43% car elles permettent de poster des contenus (photos, vidéos) qui leur tiennent à cœur.

Près de quatre Millennials sur dix (36%) déclarent avoir ouvert un ou plusieurs comptes sur des plateformes numériques depuis le début de la crise sanitaire.

Ainsi, ils sont 56% à rendre accessible leurs contenus uniquement à leurs abonnés et 52% à mettre leur compte en privé. 72% reconnaissent avoir déjà signalé un contenu ou profil sur les plateformes numériques. De même, ils sont 74% à avoir déjà bloqué au moins un compte.

Notons qu’à l’occasion du Safer Internet Day, TikTok et l’Association e-Enfance lancent, du 9 au 14 février, un Quizz ludique pour tester ses connaissances des fonctionnalités de sécurité et de confidentialité de TikTok ainsi que leurs réflexes face à d’éventuels comportements inappropriés.

La startup française des logiciels d’enquête en ligne Drag’n Survey a questionné 400 parents de plus de 800 enfants (de 0 à 17 ans) du 18 au 24 janvier en France pour comprendre l’impact de la crise du Covid sur les usages numériques de leurs enfants et sur la confiance portée au numérique. Il en ressort que 42% des parents estiment que leurs enfants passent moins d’1 heure par jour sur Internet.  82% des moins de 5 ans et 60% des 6-8 ans y passent moins d’une heure par jour. Près d’un tiers des 8-14 ans y consacrent une à deux heures par jour, et un autre tiers de 2 à 3 heures. Depuis le début de la crise sanitaire, près d’un parent sur deux constate une augmentation du temps passé par jour par leurs enfants sur Internet, mais 63% des 6-8 ans et 75% des moins de 5 ans n’ont pas consommé davantage d’internet depuis le début de la crise. Plus de 60% des enfants âgé de 9 ans et plus ont en revanche passé plus de temps sur internet pendant cette période. 36% des 9-14 ans auraient même augmenté leur consommation d’internet de 4 heures par jour.

20% des parents interrogés pensent que leurs enfants ont déjà consulté des images choquantes sur internet de leur plein gré et près de 30% des parents d’enfants pensent qu’ils ont déjà vu en ligne des images choquantes contre leur gré.

 
Suivez-nous pour ne rien rater !

A propos de l'auteur

Cécile Dard et Nathalie Bloch-Sitbon

Deux amies journalistes qui s'amusent et partagent leurs découvertes et tests sur Numerikids et ailleurs ;-)

Laissez un commentaire.