…Et à ce que les parents publient sur leurs enfants ! YouTube ferme 400 chaînes d’enfants pour stopper les commentaires pédophiles.

Vidéo sur youtubeYoutube vient de supprimer 400 chaînes d’enfants. Ce ne sont pourtant pas des chaînes dont le contenu est problématique, le problème vient d’ailleurs, d’un peu plus bas, en dessous, dans les commentaires. Nouveau lieu de rendez-vous des pédophiles, les commentaires de vidéos d’enfants qui se mettent en scène innocemment ont de quoi faire vomir. Et pour mieux poursuivre leur ignoble besogne, ils se recommandent d’autres chaînes ainsi que les “meilleurs” passages.

Ce problème n’est pas nouveau mais il revient à la surface depuis que le blogueur américain Matt Watson a publié une vidéo le 17 février dernier pour dénoncer le phénomène. Une vidéo devenue rapidement virale. En France, sur la chaîne youtube Le Roi des rats, Lilian décortique également le problème dans plusieurs vidéos en français.  

Ce qui est réellement nouveau c’est l’analyse de Matt Watson qui explique que si Youtube a enfin bougé de façon plus visible, c’est parce que les annonceurs ont déserté les chaînes concernées. Difficile de faire de la publicité aux côtés des pédophiles quand on s’appelle Disney ou Nestlé… Donc devant la fuite de ses revenus, Youtube a fait un peu de ménage. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que la plateforme supprime des vidéos pour ces raisons. Youtube a depuis annoncé le 21 février avoir pris des mesures “en supprimant des chaînes et des comptes, en signalant toute activité illégale aux autorités et en désactivant les commentaires sur des dizaines de millions de vidéos incluant des mineurs“. 

Youtube publie par ailleurs dans son centre de sécurité des conseils sur les “Bonnes pratiques relatives aux contenus présentant des enfants”. Beaucoup de bon sens qu’il n’est pas inutile de rappeler. L’association e-enfance publie elle aussi de bons conseils à lire avant de publier des vidéos et photos de vos enfants sur internet. 

Que faire pour protéger nos enfants sur internet ?

Application TikTok

Application TikTok

Comme cela va inévitablement recommencer, les parents peuvent malgré tout agir en limitant les vidéos de leurs enfants qu’ils publient eux-mêmes et en surveillant de plus près les vidéos que leurs enfants mettent en ligne. Il est facile aujourd’hui d’ouvrir un compte privé ou au moins de fermer les commentaires.  Il ne faut pas bien sûr surveiller uniquement Youtube, les réseaux Instagram ou TikTok sont eux aussi très appréciés des jeunes et malheureusement des pédophiles.

Ex Musica.ly, le réseau social TikTok contient des millions de vidéos de toutes jeunes filles de moins de 15 ans ou même 10 ans qui dansent et imitent leurs aînées. Avec plus de 700 millions d’utilisateurs ces courtes vidéos trouvent vite leur audience et les commentaires ici aussi sont à vomir. Ils ne sont pas que sexuels, les jeunes sont aussi insultés sur leur physique ou leur prestation, comme un harcèlement anonyme et sans fin. 

N’hésitez pas également à installer l’application Google Familly Link sur le portable de vos enfants de moins de 15 ans, elle permet de veiller sur eux sans les espionner. Vous saurez ainsi quelles applications ils utilisent et combien de temps par jour. Vous pouvez surtout bloquer l’installation de nouvelles applications sans votre accord. Rappelons que les réseaux sociaux sont interdits aux moins de 13 ans… (comme le rappelle l’association e-enfance).

Narcissime et hypersexualisation des préadolescentes 

Comme sur Instagram, la dérive narcissique est forte, dès 10-12 ans. Ce qui va souvent de pair avec l’hypersexualisation des jeunes filles qui dès 9 ans se dandinent en culotte et brassière pour imiter les grandes. Un combo gagnant pour attirer les prédateurs sexuels.

Brianna Buchanan

Brianna Buchanan

Dans sa vidéo sur TikTok, le youtubeur Lilian, dit le Roi des Rats, explique à quel point la course aux likes entraîne les plus jeunes à imiter les grandes en petites tenues et à se dandiner dans des chorégraphies musicales. « J’ai vu un nombre considérable d’adolescentes, qui n’ont même pas l’âge d’aller au collège, faire des vidéos d’elles en brassière et petite culotte ou en twerkant. Tout ça pour imiter celles qui ont des centaines de milliers de mentions “J’aime’’», explique le youtubeur. Il montre l’exemple de Brianna Buchanan, une jeune américaine de 13 ans qui a commencé à 11 ans sur le réseau Musical.ly et en est devenue une ministar, imitée par les plus jeunes encore. 

La vidéo en anglais de Matt Watson : 

Pour plus de conseils, rendez-vous sur les sites www.e-enfance.org ou www.netecoute.fr ou contactez Net Ecoute au 0 800 200 000 (appel gratuit). 

Related Posts
“Les écrans, les autres et moi”, sujet central du Safer Internet Day 2019 le 5 février
L'objectif  de cette nouvelle édition du Safer Internet Day, ou internet sans crainte, est que les enfants (mais aussi les parents qui donnent souvent le mauvais exemple) s’interrogent sur leur utilisation ...
READ MORE
QWant music
Sur les 80 millions de requêtes mensuelles effectuées sur  le moteur de recherche français Qwant, une sur cinq concerne la musique. Le moteur lance donc une version dédiée à la ...
READ MORE
Bracelets connectés pour enfants : les parents sont partagés
Il existe de plus en plus d'objets connectés pour enfants, sous forme de bracelets, de montres ou de médaillons, permettant de savoir où il se trouve et quelle a été ...
READ MORE
reviser sur youtube
Le temps des révisions a sonné, entre le brevet et les bacs, ou seulement pour bien finir l'année, il faut motiver les élèves pour ne rien lâcher ! Il est ...
READ MORE
Binge-watching pour le Bac et le brevet sur Youtube !
On vous en avait déjà parlé sur Numerikids, les révisions en vidéo c'est pratique pour compléter les connaissances de manière ludique. Alors dans la dernière ligne droite des révisions, c'est ...
READ MORE
Ladybug en livechat sur Youtube
Avis à tous les fans de Miraculous. Ladybug est prête à répondre à toutes vos questions ! C'est pour fêter l'arrivée de la saison 2 de la série Miraculous, les aventures de ...
READ MORE
Les super-héros du net - e-Enfance et Google.org
Google a décidé d'attribuer une bourse d’1M€ à l’association e-Enfance pour développer sur trois ans un nouveau programme pour les élèves d'écoles primaires, baptisé "Les super-héros du net". Lancé mi-février, ...
READ MORE
Les nouvelles technologies ne font pas partie des priorités des familles, selon le baromètre annuel du label Approuvé par les familles*. La majorité des familles françaises (plus de 2/3) se reconnaissent ...
READ MORE
“Les écrans, les autres et moi”, sujet central
QWant music : le nouveau moteur de recherche
Bracelets connectés pour enfants : les parents sont
Réviser le français, les maths et les autres
Binge-watching pour le Bac et le brevet sur
Ladybug en livechat sur Youtube
Google veut sensibiliser les parents comme les enfants
6 parents sur 10 ne voient pas de
Suivez-nous pour ne rien rater !
error

A propos de l'auteur

Cécile Dard

Après neuf ans en presse écrite informatique, j’ai lancé Numerikids avec l’aide de mes 2 frères geeks Jérôme et Alexandre. Maman de 2 enfants j’ai imaginé un blog-mag pour les parents perdus dans la jungle technologique. Un endroit clair, agréable où le point de vue et les intérêts des jeunes joueurs sont importants. Voilà comment est née l’idée de NumeriKids en 2007. Je suis par ailleurs journaliste pour Notre Temps, LCI, 01 Net et OUATCH, un savant mélange de high tech et de famille… Numerikids est mon coin de liberté, à partager avec vous !

Laissez un commentaire.